01 84 16 62 53
Accueil > News > Nos actus > Je suis un auteur de la poste mais je me soigne

Je suis un auteur de la poste mais je me soigne

Nos actus - posté par Sabrina

Dans une enquête des Echos, on apprend que les maisons d’éditions reçoivent chacune en moyenne 5000 manuscrits envoyés par la poste par an (« par la poste » signifie d’un auteur inconnu, jamais édité et sans réseau ni connaissance dans le milieu de l’édition). Manuscrits tous lus selon les intéressés, parfois par des lecteurs, souvent par les éditeurs eux-mêmes. 5000 manuscrits, ça fait 13 manuscrits à lire par jour.

L’enquête de Jean-Philippe Louis nous emmène à la découverte d’une profession méconnue, et en perte de vitesse, celle de lecteur, chargé de lire les manuscrits et d’en faire une fiche de lecture détaillée. Et bien sûr, sur l’ensemble de ces manuscrits envoyés, seuls un ou deux seront effectivement édités. 

Ce qui est absolument sidérant à la lecture de cet article, c’est l’abondance de manuscrits reçus « par la poste » au regard du nombre de ces auteurs effectivement édités (un ou deux par an au mieux, soit 0,05%), alors qu’il sort plus de 70 000 nouveautés en librairie par an. 

Alors que l’accès à la lecture en France est très performant (vaste réseau de bibliothèques, librairies indépendantes nombreuses, salons du livre organisés dans toutes les régions…), celui à l’édition est indigent.
Cet article sous-entend, à demi-mots, que seuls les auteurs qui connaissent le « milieu » de l’édition, ont un réseau, sont connus … y ont accès. Entre-soi élitiste qui en dit long sur la fracture sociétale de notre pays. Mais… (eh oui, il y en a un et même plusieurs).

Mais tous ces auteurs de la poste ont de l’imagination, de la ressource, des idées. Ils n’attendent plus six mois, après avoir dépensé plusieurs centaines d’euros en reprographie et frais postaux, une hypothétique lettre-type qui leur annoncera que « malheureusement, et malgré la qualité de leur manuscrit, il n’entre pas dans la ligne éditoriale » (promis mon prochain article sera sur la ligne éditoriale des maisons d’édition, parce qu’il y a de quoi rire). 
Les auteurs de la poste publient leurs textes sur des plateformes d’écriture pour aller à la rencontre de leurs lecteurs.
Les auteurs de la poste choisissent l'auto-édition et rencontrent parfois un succès bien plus important que s’ils avaient été édités.
Les auteurs de la poste font le siège des libraires, des clubs de lecteurs, des réseaux sociaux et ils sont très bien accueillis. 

Les auteurs de la poste sont les écrivains d’aujourd’hui et je m’en réjouis.

Télécharger l'enquête de Jean-Philippe Louis Les Echos du 8 septembre 2016 

#édition #auteur #auteurindépendant #autoédition 



Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un nouveau commentaire.