01 84 16 62 53
Accueil > News > Édition et auto édition > Le Goncourt ou la littérature "hors sol"

Le Goncourt ou la littérature "hors sol"

Édition et auto édition - posté par Sabrina

En 2007 dans Le Monde des livres paraissait le "Manifeste pour une littérature-monde", signé par 44 écrivains de langue française, en faveur d'une langue qui serait "libérée de son pacte exclusif avec la nation" et enterrait la littérature sous son appelation "francophone", l'opposition artificielle entre écrivains "français" et "francophones", pour mieux l'ouvrir au monde. Un souffle nouveau se levait sur la littérature française. 

Avec la fin des idéologies venait la fin de l'Histoire et l'ouverture à l'Universalisme, avec l’idée que la littérature ne saurait rester prisonnière d’une appartenance géographique ou culturelle particulière. Universalisme cher à la pensée française, toujours soucieuse de s'adresser à tous et "exporter" ses valeurs humanistes. Mais le plus souvent, avant et après ce Manifeste, "parler du monde" a consisté à parler d'ailleurs ou d'un autre monde révolu.

Alors que le cinéma et la fiction TV se sont emparés de la question sociale, la littérature française la laisse le plus souvent de côté.

Depuis le début des années 2000, le prix Goncourt n'a jamais récompensé un livre, à part Chanson douce de Leïla Slimani et La carte et le territoire de Michel Houellebecq, ancré dans la société contemporaine. Dans la veine des nouveaux philosophes, auto-centrés dans la mise en scène de leur pensée humaniste et universaliste, les écrivains se sont embarqués dans le récit d'eux-mêmes ou d'autres remarquables (auto-fiction et exo-fiction), d'un passé honni ou d'un ailleurs fantasmé.

Écrire pour "réveiller le peuple" comme le proposait Victoir Hugo n'est plus le propos de la littérature "primée", qui se contente, bien modestement, de raconter une histoire.

À lire

Lire le très bon article "Le Goncourt, le livre qu'on vous offre mais que vous ne lirez pas" sur Slate.fr

"Pour une littérature-mode" sur lemonde.fr

"La littérature française est-elle morte ?" de Marc Weitzmann



Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un nouveau commentaire.