01 84 16 62 53
Accueil > News > Comment écrire un livre ? > Trouver un bon titre de livre

Trouver un bon titre de livre

Comment écrire un livre ? - posté par Anaelle

Le titre d’un livre ne se choisit pas à la légère. Intriguant, accrocheur, sobre, le titre représente votre ouvrage. C’est par ce nom qu’il sera désigné, et c’est peut-être lui qui le fera vendre. Cependant, il peut être difficile de résumer son œuvre en quelques mots, tout en essayant de correspondre au genre, d’être original, et de faire écho à la couverture… Bref, ce n’est pas une mince affaire. Voici donc quelques astuces pour choisir le titre parfait.

 

Le titre provisoire

 

Même si vous n’arrivez pas à trouver de titre pour votre ouvrage en cours d’écriture, il va falloir lui trouver un nom de travail. En effet, il peut être difficile de s’attacher à son œuvre si vous l’appelez « Projet_1 ». En revanche, dès que vous l’aurez nommé, votre manuscrit aura une existence concrète et vous serez plus à même de travailler dessus. Cette première ébauche vous guidera par la suite, et vous pouvez la faire évoluer au fil de votre écriture (sans en changer tous les jours non plus). Pour trouver ce titre temporaire, prenez le premier mot qui vous vient à l’esprit lorsque vous songez à votre projet, et ne pensez pas encore à son potentiel commercial.

 

Le titre définitif

 

Pour trouver un titre, l’astuce la plus simple est de faire une liste de mots-clés. Listez tout, du plus littéral, au plus abstrait, vous ferez le tri ensuite. Par exemple, pour un ouvrage de romance vampire publié cette année, intitulé Les cœurs pourpres (Séverine Romanet, éd. Publishroom), la liste comportait des mots tels que : vampire, sang, amour, domination, secret,… et j’en passe.

Une fois que vous avez cette première base de termes, fouillez dans leurs champs lexicaux respectifs. En gros, « sang » peut devenir « pourpre », et « amour » se transformer en « cœur ». Le choix des mots doit se faire selon ce que vous souhaitez mettre en avant, par exemple, pour l’ouvrage de S. Romanet l’idée était de privilégier la romance, et la présence de vampires, alors que nous aurions pu trouver quelque chose en lien avec le côté sombre de l’histoire (l’héroïne est prisonnière d’un vampire maléfique).

Autre solution : se concentrer sur un point du récit. Par exemple, pour l’ouvrage La dernière vie de Pierre (Philippe L’Huillier, éd. Publishroom), le titre est en résonance avec un détail évoqué dans la narration, et prend tout son sens lorsqu’on lit le livre. Bien sûr, il faut que ce détail attise la curiosité du lecteur, parler de l’assiette de petits pois que le personnage mange à un moment n’a pas grand intérêt, à moins que l’ouvrage ait une dimension comique.

 

Les impératifs

 

Les combinaisons de mots sont infinies, vous avez le choix entre des millions de titres différents. Cependant, si vous voulez mettre toutes les chances de votre côté, il est conseillé de respecter certains impératifs.

1.     Restez dans votre genre : si vous écrivez un polar, essayez de trouver un titre qui correspond aux codes, de même pour la fantasy, la romance, ou tous les romans de genre. Ainsi, l’acheteur se fait une idée de ce qu’est le livre juste en entendant le nom.

2.     Evitez de prendre un titre déjà emprunté : ce n’est pas interdit par la loi (à moins que le titre ait été déposé en tant que marque, ce qui est rare, car cher), mais si un ouvrage porte le même nom que le vôtre, les acheteurs risquent de tomber à chaque fois sur l’autre livre, et non le vôtre, lorsqu’ils taperont le titre sur Internet.

3.     Ne présumez de rien, demandez l’avis à tout le monde : un titre peut vous paraître génial, mais s’il n’évoque rien à vos proches, c’est peut-être qu’il n’est pas idéal.

Pour finir, ce qui est sûr, c’est que lorsque vous aurez trouvé le bon titre pour votre œuvre, vous le saurez. Il sera évident, et vous n’aurez plus le moindre doute.



Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un nouveau commentaire.